Etudiant, comment structurer sa prise de notes

Prendre des notes est un travail actif, ce n’est pas du “recopiage”.

En réalité, en reformulant, on réalise un vrai traitement de l’information, car on doit d’abord trier (on ne note pas tout) et hiérarchiser

(c’est à vous de repérer ce qui est important).

Est-il utile de préciser que pour prendre des notes utilisables, il faut d’abord avoir tout compris, sinon ce n’est pas la peine ?

Petite astuce : si le cours ne vous intéresse pas plus que ça, vous concentrer sur la façon dont vous prenez vos notes vous permettra d’être tout de même attentif.

Repérer l’essentiel
Vos notes devront forcément faire ressortir le message-clé (heureusement, on nous le donne souvent en introduction), le plan et les mots-clés.

Que faut-il noter ?
Souvenez-vous que les exemples ne sont pas “décoratifs” : ils sont souvent indispensables à la bonne compréhension d’un concept. Mais inutile d’en faire un catalogue : un seul suffit pour la notation. Un chiffre isolé n’a peut-être pas de sens mais il en acquiert si on le met en relation avec un autre ou s’il est transformé en pourcentage, par exemple.

Plus vous connaissez un sujet, moins vous avez besoin de noter. D’où l’intérêt de relire ses cours d’une session à l’autre ! En utilisant l’application SCRIBZEE®, vos notes, une fois scannées, seront consultables partout, à tout moment, sur votre smartphone ou votre PC.

Par principe, on note tout ce qui n’est pas spontanément mémorisable : nouveau mot, chiffre, dates, noms propres…

Reformuler, mais encore ?
Reformuler, c’est supprimer… tout en conservant le sens :

  • Économiser les mots (ex : “être en capacité de “ devient “pouvoir”)
  • Supprimer les termes inutiles (ex: “en ce qui concerne l’aspect politique” devient “politiquement”)
  • Utiliser le style télégraphique : enlever les déterminants (un, de, à.…)

Reformuler, c’est être concret:

  • Mais on ne reformule pas les citations, ni les définitions
  • Pas de catalogue de mots-clés isolés
  • Toutes les phrases doivent être de la forme sujet-verbe-complément

Reformuler, c’est repérer les liens logiques :

  • Utiliser les signes algébriques habituels :  >, <, <=>
  • Bien marquer les oppositions et différencier les causes et les conséquences
  • Ne pas abuser des flèches qui finissent par ne plus rien signifier !

L’art de l’abréviation
Dès que l’on rencontre un terme deux fois de suite, on peut l’abréger. Il peut être nécessaire de créer son propre glossaire d’abréviation en haut de la première page d’un cours ou tout à la fin. En tout cas, il faut le faire “tant que c’est chaud”.

A quoi ressemblent des notes utilisables ?

Comment mettre au point ses notes?

  • Compléter “à chaud”, c’est idéal
  • Réécrire ce qui est illisible
  • Souligner, encadrer, colorier : ce n’est pas que “pour faire joli”, cela facilite vraiment la mémorisation. D’ailleurs, le scan de SCRIBZEE® conserve les couleurs…
  • Vérifier que vous avez bien indiqué les numéros de page
  • Corriger vos erreurs en utilisant la bibliographie ou en posant des questions au cours suivant
  • Scanner vos notes avec SCRIBZEE®.

Quand compléter ses notes?

  • En “live”, pendant les temps morts
  • En posant des questions tout de suite, à la fin de l’intervention ou au cours suivant
  • Quelques jours après, en comparant vos notes avec celles de vos camarades (vous pouvez les partager sur votre cloud grâce à SCRIBZEE®).

 A lire sur le même sujet : 8 bons réflexes à adopter pour améliorer sa prise de notes en cours

A propos de Laurence Einfalt :  Laurence Einfalt